AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JESSIE
Admin
avatar

Messages : 6119
Féminin

MessageSujet: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Mar 11 Mai - 0:40

ABSENTEISME A L'ECOLE ET SUPPRESSION DES ALLOCATIONS FAMILIALES ?

Fin avril, Nicolas Sarkozy est revenu une nouvelle fois sur l'idée que la lutte contre l'absentéisme scolaire doit passer par des sanctions financières infligées aux parents. Conditionner l'attribution des allocations familiales à l'assiduité scolaire des enfants est un projet récurrent de ce gouvernement.

Le présupposé de ce projet tient en la conviction que si les enfants ne se rendent pas à l'école, c'est nécessairement que les adultes ne remplissent pas leur rôle et laissent leurs enfants déserter les salles de cours. Les parents seraient démissionnaires, laxistes, irresponsables et la solution résiderait donc dans une contrainte financière.

Il y a quelque chose d'obscène à laisser penser que les parents s'intéresseraient davantage à l'obtention d'allocations qu'a l'avenir de leurs enfants. Il faut être bien loin du terrain pour prêter de telles pensées aux familles qui subissent l'absentéisme scolaire de leur enfant. Il faut être bien loin du terrain pour penser que les parents s'intéressent davantage à leurs allocations qu'a l'avenir de leurs enfants.

Dans mon travail d'éducateur auprès de familles en difficulté, je suis amené à travailler avec ces parents, ces mineurs qui ne se rendent plus à l'école. J'exerce ce métier depuis près de sept ans. Durant ces sept années, je n'ai jamais rencontré de parents qui se désintéressent de la scolarité, du parcours de formation de leur enfant. La question de la scolarité, du parcours d'insertion est même la source de conflit récurrent entre les jeunes et leurs parents.

Raisonnement simpliste
Il est rassurant de penser que l'absentéisme scolaire n'est que l'affaire des parents démissionnaires. Car si ce n'est que leur problème à eux, ça ne peut être mon problème à moi. Je ne suis pas concerné. Supprimer leurs allocs et laissez-moi en paix. Le problème n'est pas si simple que ça.

Le problème, c'est que les parents ne sont pas seuls responsables de l'évolution de leurs enfants, et que chaque parent peut se retrouver un jour où l'autre à devoir gérer l'absentéisme d'un de ses enfants. Et rien ne garantit qu'alors ils trouveraient les clefs leur permettant de faire revenir leur adolescent vers le système scolaire.

Je ne suis pas un père démissionnaire et il y a peu de chance que je le devienne. Je ne peux pour autant exclure que mon enfant soit un jour pris dans ce mécanisme qui fait que certains élèves cessent, pour un temps, de fréquenter l'école. Les raisons qui poussent ces jeunes à ne plus se rendre en formation sont de plusieurs ordres :

· Des facteurs personnels entrent en compte : relation amicale, amoureuse, traumatisme du à une évolution familiale (divorce, décès…) ;
· des facteurs institutionnels aussi : confronté a un échec récurrent, l'enfant peut se démobiliser et perdre tout intérêt pour l'école et toute confiance en l'institution.

Les parents ne vivent pas dans une bulle, en marge de la société, à l'intérieur de laquelle ils seraient tout puissants dans l'éducation de leur enfant. Cette éducation est pénétrée par ce que les enfants vivent en dehors de la cellule familiale et en particulier dans l'institution ou les jeunes sont le plus fréquemment : l'Education nationale.

C'est la rencontre entre l'éducation familiale et l'extérieur qui va déterminer l'expérience constituant pas à pas la personnalité d'un enfant. Cette rencontre entre l'extérieur et le mineur ne se fait pas sans violence. De cet apprentissage de l'être en société, de l'être au monde, l'enfant retire de la maturité et des blessures.

Les parents ne sont pas maîtres de ces blessures, de leurs conséquences, de leur ampleur. Tout au plus sont-ils maîtres des soins et du cadre qu'ils tentent d'apporter à leurs enfants.

Quand les enfants rompent, quand leur mal-être prend une telle place qu'il les coupe du parcours « normal », les parents tentent de colmater les brèches et si le bateau coule malgré les cataplasmes, ils sont désemparés et peuvent s'attendre à être qualifiés de démissionnaires.

La première stigmatisation est celle de la convocation par l'établissement scolaire. Ils font désormais partie de ces parents qui doivent répondre des absences de leurs enfants. L'Education nationale est généralement bienveillante durant ces rencontres. Il n'en demeure pas moins que les entretiens sont culpabilisants pour les parents.

Vient ensuite toute la batterie, signalement pour absentéisme à l'Aide sociale à l'enfance, on se retrouve avec un suivi social.
Les éducateurs rassurent les parents
Les parents sont généralement rassurés de voir des éducateurs intervenir à leur côté. Il est d'ailleurs intéressant de noter que parfois, pour certains enfants, notre intervention à nous, services sociaux, ne va pas permettre la fin de l'inactivité de leur enfant.

Ce n'est pas que nous soyons des éducateurs laxistes, ou démissionnaires, c'est que parfois le jeune n'en est pas là : ces questions ne sont pas celles de l'insertion, de la scolarité, de l'avenir. Il faut parfois du temps pour que l'adolescent en vienne à admettre que ces questions sont essentielles et qu'il va falloir prendre à bras le corps la construction d'un avenir professionnel. Le temps est une donnée incompressible dans l'éducation et parfois, il ne sert à rien de vouloir brusquer l'enfant.

L'Etat se dédouane de sa responsabilité
Mettre en cause les parents est une manière pour l'État de se dédouaner de sa responsabilité sur ce sujet, et la responsabilité de l'État est de mettre en place des lieux adaptés pour accueillir les jeunes qui souffrent de l'échec scolaire, de mettre en œuvre des programmes permettant à ces jeunes de rattraper le retard accumulé.

L'absentéisme scolaire n'est pas seulement la responsabilité des parents, ce n'est pas seulement une responsabilité « individuelle » qui ne concernerait finalement que les parents touchés par ce problème, c'est une question sociale qui se pose à l'ensemble de notre société et à nos représentants.
Cette question collective peut se formuler ainsi : de quels moyens nous dotons-nous pour porter notre jeunesse vers un degré de connaissance et de culture générale supérieur à celui qui est le sien aujourd'hui ? De quels moyens nous dotons-nous pour éviter que des enfants ne sortent du système scolaire en ne maitrisant qu'insuffisamment la lecture, l'écriture et la base des mathématiques ?

La mobilité professionnelle devient une règle dans notre société, mobilité géographique d'une part, mais aussi et surtout une mobilité dans des secteurs d'activités différents. Les jeunes que nous « formons » aujourd'hui risquent de rencontrer, au cours de leur parcours professionnel, la nécessité de changer de branche, de retourner en formation.

La formation initiale reste un moment clef : la qualité de cette formation influe nécessairement sur les formations « continues » que pourront suivre ces jeunes quand il seront confrontés à la nécessité de changer de voie (ou quand ils en auront le désir).


ET VOUS QU'EN PENSEZ-VOUS ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dieu

avatar

Messages : 1956
Masculin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Mar 11 Mai - 6:23

foutage de gueule seule la suppression des alloc. pour les mômes multirécidiviste ( 3ème fois ) que ce soit pour la délinquance ou l'absentéisme amènera un véritable retour à la norme !!!
on est pas au bled ici
90% des emmerdes viennent des mêmes !!! ( mais dire la vérité c'est être raciste )
les 10% restant relève d'un psi. et pas de branleurs utopistes payer à trouver des exuses à l'inexcusable

alors désoler mais moi j'en est marre d'avoir à casquer et d'avoir m'intégrer chez moi, pour qu'ils fassent comme chez eux !

et puis les éducateurs ou plutôt formateurs de délinquants endurcit : à la lourde

maintenant chaque foi que quelqun pète un coup de travers , il faut que l'état mette une célule de crise en place
Revenir en haut Aller en bas
JESSIE
Admin
avatar

Messages : 6119
Féminin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Mar 11 Mai - 15:49

Pas tout à fait d'accord avec toi.

Notre société actuelle créait des besoins nouveaux qui n'existaient pas à notre époque car moins de médias, moins de pubs qui font tourner la tête à certains enfants et ados qui en veulent toujours plus.

Même avec une bonne éducation donnée par leurs parents qui transmettent des valeurs, l'enfant est conditionné par l'extérieur, c'est ici qu'il y a un énorme problème.

Des délinquants, il y en a toujours eu dans n'importe quelles communautés, qu'elle soit française, arabe, etc. Certains sont plus discrètes et mieux organisées comme chez les Chinois.

L'horrible problème c'est la drogue qui afflue de partout, l'argent facile pour ces jeunes délinquants avides.

Si les parents ferment les yeux sur ces trafics, alors oui l'Etat doit supprimer les allocations pour ce trafiquant qui pollue les autres. et non pas parce qu'il a déserté l'école.

Il y a une défaillance côté éducation à l'école, des enfants surdoués ne s'intéressent pas au cours, normal, c'est du rabâchage année après année. Il faut innover faire en sorte que les cours soient attractifs, qu'ils fassent appel à la jugeotte de l'enfant.

Aux Etats-Unis, certaines écoles ont passé le cap supérieur, c'est devenu comme un jeu ludique, des enfants en perte de vitesse se sont intéressés de nouveau au cours, alors pourquoi ne pas prendre exemple sur ce qui marche ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dieu

avatar

Messages : 1956
Masculin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Mar 11 Mai - 16:05

bon je t'épouserais plus tard !!!

relis bien ce que j'ai écrit ...

après , ce qui manque le plus en France c'est l'école du coup de pied au cul

et faudra bien tôt ou tard l'avouer et les faits le prouvent : ce sont bien 99,9 fois sur 100 les mêmes qui foutent la merde !!!

et les exuses c'est comme les trous du cul ... tout le monde en a , mais si tu t'appel Mouloud t'es pardonner d'avance car faut pas être raciste

j'ai l'honneur d'avoir des amis et deux cousin Marocain et Algérien mais eux se sont intégrer et sont de bons citoyens sans histoire et qui pratique la religion musulmane sans l'imposer à qui que ce soit et apportent et propose un partage et non une imposition de leurs traditions culturelles
Revenir en haut Aller en bas
JESSIE
Admin
avatar

Messages : 6119
Féminin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Mar 11 Mai - 22:21

Mais je ne veux pas t'épouser, polygame

Toi aussi, tu tombes dans le panneau, comme Zémour, tu m'attriste là

Quand il se passe quelque chose en France c'est toujours la faute des arabes, les médias tombent dessus à bras raccoucis. Quand c'est un petit blanc ça fait moins la une.
Et Mouloud est puni comme les autres.

Statistiquement il y a autant d'étrangers que de Français à faire des conneries.

Il y a une mosquée pas loin de chez moi, j'en rencontre des arabes, des vieux, des jeunes qui se rendent à la prière, tous sont très courtois et respectueux, comme les cathos, les protestants, les juifs et consorts mais il y aura toujours partout des brebis galeuses.

Alors ton école à coups de pieds dans les fesses j'en veux pas nous ne sommes plus dans les années cinquante où l'on tirait sur les oreilles des enfants, leur donnait des coups de règles sur les doigts, leur mettait un bonnet d'âne, tu as oublié ? Le monde a évolué

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MAGALI
Admin
avatar

Messages : 8072
Féminin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Mar 11 Mai - 22:43

moi je suis d'accord avec dieu :ok:
tu peux m'épouser du coup a moi
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/aucoeurdecessenon/
JESSIE
Admin
avatar

Messages : 6119
Féminin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Mar 11 Mai - 23:31

Vous allez vous remarier devant le maire.

Je m'en doutais bien que tu serais d'accord avec ton Dieu, autrement je te dis pas le vol des assiettes dans la cuisine

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MAGALI
Admin
avatar

Messages : 8072
Féminin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Mar 11 Mai - 23:33

on aurais pu le faire le 5 mai dernier on a fêter nos 20 ans de mariage :ok: :ok:
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/aucoeurdecessenon/
dieu

avatar

Messages : 1956
Masculin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Mer 12 Mai - 14:46

JESSIE a écrit:
Mais je ne veux pas t'épouser, polygame

Toi aussi, tu tombes dans le panneau, comme Zémour, tu m'attriste là

Quand il se passe quelque chose en France c'est toujours la faute des arabes, les médias tombent dessus à bras raccoucis. Quand c'est un petit blanc ça fait moins la une.
Et Mouloud est puni comme les autres.

Statistiquement il y a autant d'étrangers que de Français à faire des conneries.

Il y a une mosquée pas loin de chez moi, j'en rencontre des arabes, des vieux, des jeunes qui se rendent à la prière, tous sont très courtois et respectueux, comme les cathos, les protestants, les juifs et consorts mais il y aura toujours partout des brebis galeuses.

Alors ton école à coups de pieds dans les fesses j'en veux pas nous ne sommes plus dans les années cinquante où l'on tirait sur les oreilles des enfants, leur donnait des coups de règles sur les doigts, leur mettait un bonnet d'âne, tu as oublié ? Le monde a évolué

Zémour n'est pas ma tasse de thé, mais pour une fois il a eut le courage de dire ce que les vrais stat. disent depuis trop longtemps déjà !

on doit pas vivre sur la même planète

le monde à évoluer et c'est bien là le problème c'est qu'il n'a pas évoluer dans le bon sens

enfin que quelqu'un m'explique un jour pourquoi un étranger qui vient foutre la merde en France ne devrait pas être virer, au même titre que tout le monde trouve normal qu'une personne qui vient foutre la merde chez quelqu'un est virer par la personne importuner chez elle ???

je ne suis pas raciste ou plutôt oui je le suis au vu des critères d'aujourd'hui à savoir que c'est nous qui devons nous intégrer et non pas ceux qui viennent vivre ici !

De plus quand tu accueil quelqu'un chez toi , il lui aura fallu te prouver qu'il est digne de l'intérêt que tu lui porte en lui offrent ton toit ou ton couvert ne serait-ce qu'en respectant les règles établis chez toi , alors pourquoi il n'en serait pas de même au niveau National ??? a-t-on tellement d'emplois , d'excédants budgétaire, pas assez de délinquants ect ect ... ou trop de lâcheté pour dire la vérité !

désoler mais pour moi la culture Française ne peut passer par les minarets et la burqa, encore moins par des émeutes chaque fois que mouloud se plante avec un scout voler parce qu'il est poursuivi par les flics qui eux font leurs travails en essayant de protéger les biens des citoyens qui eux respectent les règles COMMUNES qui ont été voter démocratiquement

mais pour en revenir à l'école , les prof. ont bien chercher la merde dans la quelle ils se trouvent avec leurs idées de soixante huitards attarder : il ne faut plus foutre une baffe à un gamin qui manque de respect ??? et bien soit , mais venez pas vous plaindre d'en prendre en retour , car un môme quel qu'il soit, cherchera toujours ces limites !


donc je persiste et signe : rétablissement des valeurs par malheureusement vu l'état actuel des choses , l'école du coup de pied au cul !!!
Revenir en haut Aller en bas
MAGALI
Admin
avatar

Messages : 8072
Féminin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Mer 12 Mai - 19:14

bon imaginez le drapeau blanc en bleu blanc rouge Jessie je te laisse débatre avec dieu
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/aucoeurdecessenon/
dieu

avatar

Messages : 1956
Masculin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Mer 12 Mai - 19:54

voui !!! j'vais la dresser moi
Revenir en haut Aller en bas
JESSIE
Admin
avatar

Messages : 6119
Féminin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Mer 12 Mai - 21:55

MAGALI a écrit:
on aurais pu le faire le 5 mai dernier on a fêter nos 20 ans de mariage :ok: :ok:

et
pour les 20 prochaines années.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
JESSIE
Admin
avatar

Messages : 6119
Féminin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Mer 12 Mai - 22:03

Mais qu'est-ce qui m'a pris de lancer ce débat scratch surtout par écrit ! C'est mieux autour d'une table en sirotant un jus de fruit ou un café

Je vais revenir pour discuter avec toi Dieu mais pas ce soir, j'suis trop fatiguée , je vais juste te dire que je suis d'accord avec toi sur certains points, j'ai bien dit : certains.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dieu

avatar

Messages : 1956
Masculin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Jeu 13 Mai - 12:16

JESSIE a écrit:
Mais qu'est-ce qui m'a pris de lancer ce débat scratch surtout par écrit ! C'est mieux autour d'une table en sirotant un jus de fruit ou un café

Je vais revenir pour discuter avec toi Dieu mais pas ce soir, j'suis trop fatiguée , je vais juste te dire que je suis d'accord avec toi sur certains points, j'ai bien dit : certains.

je suis même sûr que tu serais d'accord sur tous , mais le problème c'est de tels sujets de peuvent être débattus comme ça par écrit car on ne peut vraiment développer ses propos sans entrer dans d'interminables posts , qui peuvent, selon comme ils sont pris, prêter à confusion sur le sentiment réel de la personne qui les emplois !

en bref: quand je parle de l'école du coup de pied au cul, je n'oublie pas que les instits sont avant out pour la plus part des parents responsable et doivent se comporter comme tel et apporter une sanction proportionnée à la faute comme pour leurs propres mômes !

je rappel que les mômes passent plus de temps avec les instit. qu'avec la parents car à la maison c'est jeux, devoir, miam miam, dodo ! )

qu'ils savent détecter un enfants qui à un trouble réel d'un enfant capricieux voir mal élever qui n'a aucune notion de respect qui lui permettra d'évoluer dans la société et non pas en marge !

enfin pour en revenir à Mouloud (c'est le prénom de mon cousin ) force et de constater que la plus part des délits commis viennent des mêmes communautés qui non seulement refusent toutes formes d'intégration mais tendent à imposer leurs règles et modes de vies et surtout nuisent a réputation de ceux qui ont un comportement souvent exemplaire don bien des < Français > devraient s'inspirer
Revenir en haut Aller en bas
Michelle78

avatar

Messages : 765
Féminin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Dim 16 Mai - 21:48

Oh la la dur dur de vous
suivre
Revenir en haut Aller en bas
dieu

avatar

Messages : 1956
Masculin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Mer 19 Mai - 17:50

Michelle78 a écrit:
Oh la la dur dur de vous
suivre

voui c'est vrai !!!

c'est Jessie qu'a foutu la pagaille


Revenir en haut Aller en bas
MAGALI
Admin
avatar

Messages : 8072
Féminin

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   Dim 23 Mai - 13:11

JESSIE a écrit:
Mais qu'est-ce qui m'a pris de lancer ce débat scratch surtout par écrit ! C'est mieux autour d'une table en sirotant un jus de fruit ou un café

.
tu as raison Jessie c'est quand tu viens ?
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/aucoeurdecessenon/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR   

Revenir en haut Aller en bas
 
TEMOIGNAGE D'UN EDUCATEUR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» Temoignage extraordinaire d'un ALGERIEN apres une visite en HAITI
» Les lavalassiens ne sont pas contents.
» Haiti
» Témoignage d'un retraité..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPERANCE :: LES INFOS EN TOUT GENRE: LA PRESSE, LA TELE, ECT.....DEBATTONS ENSEMBLE-
Sauter vers: